N37 | 2015

Varia

Une lecture wébérienne de la trajectoire de l’Etat au Maroc

Béatrice Hibou, Mohamed Tozy
Cet article reconsidère les façons de gouverner au Maroc à partir de l’enchevêtrement de deux figures du politique, la figure nationale et la figure impériale, en les considérant comme des idéaltypes à partir desquels analyser la situation contemporaine. A l’encontre d’une perspective dualiste, opposant tradition et modernité, bureaucratie et makhzen, nous avons pris au sérieux ce qui est souvent présenté comme du folklore politique ou des réminiscences d’une résistance à un Etat centralisé, en le considérant comme des expressions d’imaginaires mais aussi de pratiques partagés. La convocation du registre impérial à côté de celui de la nation procède d’une lecture des modes de gouvernement renouvelée par l’usage des catégories wébériennes, qui met en exergue la diversité de « traits » théoriquement présentés comme contraires, voire incompatibles, mais qui sont, dans la réalité, des expériences empiriques se combinant, s’assemblant, se soutenant parfois, et contribuant à former un large éventail de modes de gouvernement. En cherchant à décrire le plus finement possible les formes que prend la performance de l’Etat et les façons de concevoir la responsabilité, nous avons essayé de montrer que les répertoires de représentation, de mise en scène, d’action, de rationalité, de compréhension sont non seulement pluriels, mais qu’ils peuvent se référer à un temps extrêmement long.

« Domination », les embûches de la traduction d’un concept polymorphe

Jean-Claude Barbier
Dans la sociologie française contemporaine, on a pris l’habitude d’utiliser le concept de Max Weber, « die Herrschaft », comme s’il s’agissait d’un équivalent, par traduction, de celui de « domination ». Or, ces deux concepts sont ancrés dans des problématiques particulières, le second marqué profondément par le vocabulaire et la théorie de Bourdieu. Pour tous les sociologues qui considèrent qu’ils doivent, sinon lire les auteurs dans la langue de leurs écrits, du moins examiner de près comment ces écrits originels peuvent être interprétés, malgré l’obstacle de la traduction, la difficulté s’accroît. La présente étude examine le problème dans trois langues, l’anglais, l’allemand et le français. Considérant les langues courantes et l’usage sociologique avec une attention particulière - loin d’être exhaustive – à la question des usages variables dans l’histoire, elle montre que Herrschaft, le concept wébérien, et domination, le concept bourdieusien, ne peuvent pas être employés comme des équivalents. Il faut alors se résoudre à leur garder leur singularité. Cela entraîne, dans le domaine plus appliqué, la nécessité de recourir à d’autres concepts, moins généraux.

Hayek et Polanyi, sur le destin et le choix

Ayşe Buğra
La relation entre ordre socio-économique et action politique est un thème central des œuvres de Polanyi comme d’Hayek. Bien que l’un et l’autre abordent cette relation à travers une même critique du postulat rationaliste sous-jacent à l’économie politique du XIXe siècle, leurs critiques suit des trajectoires méthodologiques différentes. Cette conférence explore ces différences méthodologiques et montre que l’insistance d’Hayek sur les limites de la raison humaine et sur la faillibilité de l’homme l’amène à voir dans la soumission aux forces impersonnelles de l’ordre spontané du marché la seule façon d’éviter la perte de la liberté individuelle. Au contraire, en considérant l’économie comme un processus institué, l’approche de Polanyi ouvre la voie à l’action politique et définit un spectre de choix où la liberté pour l’homme devient possible. Cette thèse m’a été inspirée par les protestations de 2013, notamment celles qui se sont déroulées en Turquie contre le fondamentalisme de marché imposé à la société par le gouvernement conservateur religieux. En tant que manifestation d’une volonté politique de contrôler son propre environnement social et naturel, ces protestations constituent l’arrière-plan de la réflexion sur les contributions respectives et comparées de Hayek et Polanyi.

Charivaria

Histoires comme ça

Simona Taliani
Ce papier n’est centré ni sur les transformations des sujets, ni sur la fabrique des fétiches lors des expériences migratoires de jeunes femmes nigérianes. Autrement dit, mon objectif dans cet article n’est pas de présenter d’une manière cohérente mon terrain de ces dernières années sur la diaspora nigériane en Italie. Il est plutôt de montrer combien le discours anthropologique a besoin de construire un objet culturel intelligible et simple à partir de fragments de vie afin d’affirmer un (pseudo)paradigme utile pour des analyses auto-référentielles. Je m’interroge sur la façon dont les chercheurs peuvent écrire sur le laid et le sale, en s’émancipant de toute tentation de pureté, alors même que les biographies sont la manifestation ou la conséquence de situations laides et sales.

Rencontres européennes - Paris, 5-6 février 2015

Genre et citoyenneté »
VIIIe Rencontre européenne d’analyse des sociétés politiques
5 & 6 février 2015
Voir le programme

Vendredi 6 février 2015
Ouverture par Peter Geschiere (Amsterdam)

Ecouter l'ensemble de la rencontre

Jeunes Recherches

Inhabiting uncertain boundaries. Bodies and selves in the conjunctures of unwed motherhood in Morocco

Irene Capelli
Università degli Studi di Torino, Dottorato di ricerca in scienze psicologiche, antropologiche e dell'educazione. Indirizzo Scienze Antropologiche, XXV ciclo. Relatore: Prof. Roberto Beneduce. Anni accademici 2010-2013
Date de soutenance : 21/03/2014

Non Solo Pioggia. Dopo la tempesta: donne, Stato, governamentalità in Rwanda

Ilaria Buscaglia
Università degli studi di siena dipartimento di scienze sociali, politiche, cognitive, Scuola di dottorato “L’Interpretazione”. Sezione: Antropologia, Etnologia e Studi Culturali XXIV ciclo. Relatore: Prof. Armando Cutolo. Anno Accademico  2012/2013
Date de soutenance : 01/01/2014

Aucun contenu de page d'accueil n'a été créé pour l'instant.